Cocon sémantique : comment optimiser votre stratégie SEO ?

fond digital

Pour améliorer le référencement naturel de votre site web, la mise en place d'un cocon sémantique est une excellente initiative.

  • En quoi cela consiste-t-il au juste ? 🤔
  • Y'a t-il des règles à connaître et à respecter lors de la création d'un cocon sémantique ?
  • Quels sont les pièges à éviter ?

Nous allons tâcher de vous expliquer comment vous pouvez décupler la force de votre blog et augmenter vos chances de façon considérables d'apparaître dans les premiers résultats des moteurs de recherche grâce à cette technique de référencement naturel très efficace.

A quoi faut-il penser avant de créer un cocon sémantique ?

Quelques précautions sont à prendre avant de vous lancer à l'aveuglette dans la création de votre cocon sémantique.

1. Vérifier le bon fonctionnement du site

Avant même d'élaborer votre stratégie SEO, assurez-vous que votre site internet ne présente pas d’obsolescence d’un point de vue design, ni aucun dysfonctionnement technique ! 

Un interface désuet ou des anomalies internes peuvent :

  • nuire au trafic organique de votre site,
  • favoriser le taux de rebond,
  • empêcher l’indexation sur les moteurs de recherche.



Avant de déployer tous vos efforts dans la mise en place d’un cocon sémantique, vous devez donc être certain que rien n’entrave l’expérience de vos utilisateurs. Le cas échéant, vous risquez de dépenser de l’énergie inutilement pour un site vieillissant dont la priorité n’est pas de s’équiper d’un cocon sémantique, mais bien de se refaire peau neuve !

2. Prendre le temps de définir sa stratégie SEO

Pour maximiser vos chances d'être visible sur les moteurs de recherche, vous devez élaborer une stratégie SEO en amont de votre rédaction. 

Plus vous aurez de concurrents, plus nous vous recommandons d’élaborer une stratégie qui tienne la route afin d’optimiser vos chances de vous démarquer ! 

Une bonne stratégie SEO vous permet :

  1. de gagner des positions plus facilement sur Google 
  2. de voir vos contenus s'indexer plus rapidement
  3. d’améliorer in fine votre taux de clics et vos possibilités de conversions

Avant de produire du contenu à tout va, vous devez préalablement définir les mots clefs sur lesquels vous souhaitez vous positionner durablement sur la SERP (Search Engine Result Page). 

En fonction de votre activité, il se peut que les mots clefs ciblés dénombrent un grand volume de requêtes mensuelles et soient alors plus difficiles à atteindre. C’est notamment le cas si votre offre évolue sur un marché très mature.

 

Comment mettre en place votre cocon sémantique ?

Une fois votre liste de mots-clés en main, et la certitude acquise que tout fonctionne correctement et que rien ne risque de freiner votre référencement, vous allez pouvoir produire vos premiers contenus. 

Misez vos efforts sur une technique ayant fait ses preuves tel que le cocon sémantique permet de :

  • structurer l’écosystème digital, 
  • renforcer votre autorité autour de la sémantique choisie,
  • développer un réseau de contenus plus facilement repérable par les moteurs de recherche.

Qu'est-ce qu'un cocon sémantique ?

Le cocon sémantique est un concept de référencement naturel inventé par Laurent Bourrelly, expert en SEO reconnu. 

Cette technique du cocon repose sur l'idée même de lier plusieurs articles entre eux, par le biais d'ancres de redirection apposés sur des mots clés en corrélation avec l'article cible. 

Cet article cible n’est autre que le noyau de votre cocon sémantique, autour duquel gravitent de nombreux contenus textes ou médias. 

Concrètement, il convient d'évoquer le principe d'arborescence, également utilisée en conception de site par les équipes de designers UI-UX. Un cocon sémantique n'est autre qu'un réseau bien organisé, plus communément appelé maillage, destiné à décupler la puissance du SEO. 

Le raccordement d’articles ne se fait toutefois pas au hasard !

Comment faire un bon cocon sémantique pour votre site web ?

1. Créer un article mère

Avant de démarrer votre production d’articles, définissez le wireframe de votre cocon et l’arborescence que vous souhaitez mettre en place. Commencez par identifier un premier article mère qui sera le pilier central (ou pillar content pour les native speaker) de vos redirections. 

Le choix de cet article doit être minutieusement étudié. Il doit en outre être particulièrement soigné et qualitatif. C’est lui qui drainera le maximum de jus SEO sur votre blog. 

Il est donc impératif de parler de sujets en rapport avec votre proposition de valeur et de vous adresser à vos clients encore plus que dans n’importe quel autre article ! 

Eliminez d’office ce type de formats, non adaptés pour être le maillon fort de votre cocon : 

  • interview,
  • témoignage client,
  • vidéo,
  • étude de cas,
  • article inférieur à 1500 mots.

Vous pouvez en revanche très bien choisir d’orienter vos visiteurs et prospects vers une page d’offre. Prenez soin de bien construire votre landing page avant d’en faire une page parente pour votre cocon sémantique. 

Celle-ci devra être suffisamment riche et pertinente avec un nombre de mots supérieur à 300 mots de préférence.

2. Produire des articles filles

Une fois que vous avez bâti votre article central, il est temps de passer à la création de votre cocon sémantique. Pour cela, rédigez des articles enfants évoquant à un instant T un sujet commun avec votre article mère. 

Profitez-en pour placer votre lien de redirection à cet endroit, de préférence en milieu de phrase et dans le premier tiers de votre article. Ces articles connexes peuvent être aussi nombreux que vous le souhaitez. En revanche, ils ne devraient jamais être inférieur à trois pour la réalisation de votre cocon…

Si votre cocon est important et qu’il comporte beaucoup d’articles filles, vous pouvez rajouter des ancres (attention à ne pas suroptimiser les articles néanmoins). Reliez les articles enfants entre eux pour achever de lier votre structure sémantique. 

3. Ajouter des petits enfants au cocon sémantique

Pour améliorer la généalogie de votre cocon, continuez d’alimenter votre blog régulièrement avec de petits articles connexes qui viendront par la suite pointer vers vos articles enfants. 

L’objectif étant toujours le même : renforcer la sémantique autour de votre activité en vue d’optimiser vos conversions et de booster évidemment vos ventes.

Voici un schéma pour mieux comprendre comment former votre cocon sémantique : 

4 pièges à éviter dans la création de votre cocon sémantique

Lorsque l’on crée un cocon la première fois, on peut être tenté de revenir sur certaines décisions prises un peu trop rapidement ! Il est plus qu’important de respecter certaines règles pour ne pas risquer de perdre le bénéfice du fruit de ses labeurs.

1. Modifier l’article mère de son cocon sémantique

Pas question de faire pointer vos articles enfants vers un article différent que celui ciblé au démarrage ! Une fois identifié, l’article mère ne doit plus changer. Votre cocon perdrait alors tout son sens et la hiérarchie des contenus deviendrait anarchique. De quoi rendre perplexe le robot de Google… 🤔

En revanche, optimisez votre article mère tous les deux mois en améliorant sa densité et en ajoutant du contenu, toujours de façon pertinente et logique. Évitez le coq à l’âne ! Un article long mais sans structure n’aura pas plus d’impact, si ce n’est moins, qu’un article plus court mais parfaitement rédigé.

2. Placer ses ancres de redirection n’importe où

En agissant ainsi, ce sont vos lecteurs que vous risquez d’agacer, en plus de compromettre leur expérience sur votre site internet. Posez toujours vos liens de pointage sur une jonction en rapport avec la destination. 

Si vous voulez lier vers un article traitant d’outils bureautique, en imaginant que vous en vendez, il est évident que votre lien ne devra pas se situer sur une phrase telle que contactez-nous. Une erreur de choix dans la sélection de l’ancre aura deux effets : 

  • rediriger vos lecteurs vers une page à laquelle ils ne s’attendaient pas,
  • empêcher le trafic de votre article mère d’atteindre son plein potentiel.

En l'occurrence, si votre visiteur s'attendait à atterrir sur votre page contact ou de prise de rendez-vous et qu'il découvre un nouvel article, il est fort possible qu’il ferme votre site par dépit. Autrement dit, vous venez de perdre un client et d’augmenter votre taux de rebond.

3. Ne pas varier le choix des ancres 

Pour autant, et malgré votre désir d’être le plus pertinent possible pour éviter de vous retrouver dans une des situations ci-dessus, essayez de varier vos ancres ! 

Par exemple, si votre article mère est : “pourquoi faire appel à un traiteur pour votre mariage ?” N'accolez pas votre lien toujours sur le même mot, comme traiteur. Voyez si vous ne pouvez pas aussi lier sur des expressions différentes, comme : 

  • confectionner un menu, 
  • préparer les plats, 
  • organiser votre réception, 
  • etc.

Par contre, évitez au maximum de créer des liens du style :

  • cliquez ici,
  • c’est par là,
  • lisez cet article…

Qui n’incite absolument pas à consommer vos contenus. 🙈

4. Négliger la qualité des articles filles

Ce n’est pas parce que vous avez mis le paquet dans la rédaction de votre article mère que vous devez faire l’impasse sur la qualité de vos autres contenus. 

Rappelons tout de même que c’est eux qui serviront à rediriger vos lecteurs vers votre page cible et que vous devez tout faire pour les retenir sur votre page le plus possible ! Au moins jusqu’à ce qu’ils scrollent jusqu’à atteindre l’ancre de redirection…

SI vous avez lu jusqu’ici, vous savez qu’il est préférable de placer votre ancre dans le premier tiers de votre article. Et pour cause ! 80 % de vos lecteurs ne lisent pas vos articles dans leur intégralité. 

Malgré tout, continuez d’assurer une qualité de contenu jusqu’au bout. Les 20% de lecteurs restant comptent certainement parmi vos plus fidèles… 🥰

Cocon sémantique : ce qu’il faut impérativement retenir 

Une bonne stratégie SEO ne doit pas se faire sans avoir au préalable vérifier le bon fonctionnement général du site et l’état de son UI. L’instauration d’un cocon sémantique permet d’améliorer la puissance de son référencement naturel. 

Définir l’arborescence et produire les contenus destinés à sa fabrication peut représenter une contrainte supplémentaire qu’un partenaire de confiance peut vous aider à surmonter. Pour réaliser votre cocon sémantique dès aujourd’hui, prenez rendez-vous avec nos experts en SEO. 😉

Sibylle Rolland

Mon leitmotiv : vous orienter au mieux dans vos prises de décision marketing et seo